Typographie : quelques règles de base 2

Par Stéphane Goulhot le 6 mars 2013 dans Correction-relecture
w0
k 5

Typographie : quelques règles de base 2

La typographie sans le savoir fait partie de votre quotidien professionnel ou personnel. Voici le deuxième volet de quelques règles de base pour rédiger, corriger et saisir du texte.

Comment employer les signes de ponctuation et quels sont leurs espaces  ?
– le point
– le point d’exclamation
– le point d’interrogation
– le point-virgule
– le deux-points
– la virgule

Il faut savoir qu’en typographie, la ponctuation est souvent négligée et les signes utilisés sans méthode. Ce qui rend parfois les textes ou les documents difficiles à comprendre. Toutefois, certains auteurs prennent quelques libertés dans leurs œuvres. En typographie, c’est ce que l’on appelle des effets de style. Voici mes réponses aux questions.

 Le point  “.”

Le point termine une phrase. Il peut se confondre avec les points de suspension. Il sera inutile dans les titres centrés. Pas de blanc entre le mot qui le précède.

 Le point  “!”

Il doit être obligatoirement mis à la fin d’une phrase exclamative. Pour information, les interjections doit être suivies automatiquement d’un point d’exclamation : enfin !, oh !, hélas !, eh bien !, mais quand celle-ci est double, on ne ponctuera que la seconde : ah ah ! Un blanc après le mot.

Le point  “?”

Il doit être obligatoirement mis à la fin d’une phrase interrogative.

Le point-virgule  “;”

Il est employé pour séparer dans une phrase les parties dont une au moins est subdivisée par la virgule ou pour séparer des propositions de m^me nature et qui ont une certaine étendue.

Le deux-points  “:”

Il annonce une explication, une citation ou un discours. Chaque paragraphe d’une énumération introduite par un deux-points, sauf, le dernier, se finit par un point-virgule, quelle que soit sa ponctuation interne. Et si l’un de ces paragraphes se subdivise à son tour, chaque sous-paragraphe, sauf le dernier, se termine par une virgule.

La virgule  “,”

Elle sépare les sujets, compléments, épithètes, attributs et propositions de m^me nature non unis par une conjonction de coordination. Les verbes ne sont jamais séparés par une virgule et on ne la positionne pas avant une parenthèse. Il n’y a pas de blanc entre le mot et la virgule.

La semaine prochaine, découvrez la suite des signes de ponctuation.

Merci d'avoir lu mon blog ! L'agence S com reste en mouvement. Alors n'hésitez pas à revenir consulter et commenter mes prochaines publications. Stéphane Goulhot peut répondre à vos futures questions professionnelles et à trouver les solutions qui vous correspondent.

À propos de l'auteur

Stéphane GoulhotVoir tous les articles par Stéphane Goulhot >

0 Commentaires

Laisser une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.